4/12/2021

La gouteuse d'Hitler, Rosella Postorino

 Aujourd'hui j'ai décidé de vous parler du roman historique La goûteuse d'Hitler de Rosella Postorino. Pas de panique, même si c'est un roman historique, il est totalement romancé. A dire vrai, c'est une fois en ma possession que j'ai vu des dizaines de revues à son sujet sur bookstagram. A la base, j'ai jeté mon dévolu dessus en librairie après avoir lu le résumé et avoir compris qu'il était inspiré d'une histoire vraie. Je me suis dit qu'il serait intéressant de découvrir ce "métier" si on peut le qualifier ainsi et d'avoir un point de vue inédit sur la deuxième guerre mondiale. 

L'histoire se déroule en 1943. Rosa est engagée en tant que goûteuse pour Hitler car ce dernier est terrifié à l'idée que quelqu'un puisse tenter de le tuer alors qu'il se retranche dans son quartier général de Prusse. A chaque cuillère, Rosa craint pour sa vie. Goûter une bouchée c'est risquer d'y laisser sa vie. 

Cependant, ce n'est pas le seul combat que doit mener Rosa. Dans la cantine, elle doit faire face aux autres gouteuses qui la considèrent comme une étrangère. Rosa vient de Berlin, et c'est problématique. Alors même qu'elles luttent toutes pour vivre le plus longtemps possible, elles oublient leur combat principal et se divisent face à leurs origines. 

« Comment accorder de la valeur à une chose qui peut s’arrêter à tout instant, une chose si fragile ? On donne de la valeur à ce qui a de la force, or la vie n’en a pas; à ce qui est indestructible, or la vie ne l’est pas. C’est si vrai que l’on peut venir te demander de sacrifier ta vie pour quelque chose de plus fort. La patrie, par exemple. » Rosella Postorino - La Goûteuse d’Hitler 

Ce roman est inspiré de l'histoire de Margot Wölk et est vraiment vibrant. A la fois recueil historique et roman passionnant, il nous fait découvrir une partie de l'histoire mondiale méconnue. Rosa se montre à la fois fragile, sensible mais pour autant, elle est dotée d'une véritable force de caractère et montre une volonté de se révolter face à sa situation et celle de ses camarades de galère. Margot Wölk était la dernière goûteuse du Fürher encore en vie à la chute du IIIe Reich, et, chose incroyable, elle a gardé ce secret jusqu'à ses 96 ans. 

Des groupes s'étaient formés spontanément. Certes pas dans l'espoir d'y trouver de l'affection. Simplement, des fractures et des rapprochements avaient eu lieu, aussi inexorables que la dérive des continents.

J'ai repris ma lecture trois fois avant de réellement plonger dans le roman. J'ai trouvé les premières pages assez longues, et la narration un peu décousue par moment. Je ne regrette pas cette lecture car je voulais vraiment découvrir l'histoire de Margot Wölk à travers le personnage de Rosa, mais elle ne fut pas particulièrement plaisante. Je n'ai vraiment pas accroché au style d'écriture et j'ai trouvé cette lecture parfois trop ... "trainante" voire pénible par moment. En revanche, j'ai apprécié son contenu très documenté. 

Si vous aimez les romans historiques, ou si vous cherchez à lire des histoires de femmes remarquables, je vous recommande ce roman. En revanche, il faudra, selon moi, être lecteur confirmé pour ne pas décrocher. 

Je serai curieuse de connaître votre avis sur cette lecture si vous avez lu ce livre, ou bien de savoir si elle vous tente ! 

⭐/5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Copyright © L'audacieuse